Abonnement
Gunten-Index








MentionsLégales

Chantal & Camille RAGUIN


Chantal et Camille Raguin n'en finissent pas avec les couleurs de la vie... "Du Rouge coquelicot" au "Vert Espérance" la leur s'est désormais teintée de rose avec la naissance d'une petite fille. Cet heureux événement en a fait des grands -parents comblés. Avec ce nouveau roman, "Rose tendresse", les auteurs ont découvert l'art d'être grands-parents...


Livres

Les quatre bicyclettes de Léonie

Les Bouvreuils de la Roseraie

Rose tendresse

  

Après « Rouge coquelicot » et « Vert espérance » nous retrouvons avec toujours autant d’émotion Chantal et Camille Raguin dans « Les quatre bicyclettes de Léonie ». A travers Léonie, ils rendent un hommage vibrant à toutes ces femmes, filles mères d’alors, mères célibataires d’aujourd’hui, reléguées dans une catégorie définie par une morale intemporelle, étriquée, serrant et blessant les corps comme les âmes. Pour le comprendre ils nous font voyager dans la vie de Léonie où le temps prend les couleurs de ses quatre bicyclettes qui en rythment les époques d’une façon originale.

L’histoire se déroule en deux parties. Une première partie, Vert Espérance, dévoilera les difficultés de ce noble métier dans cette région aussi attachante que rude et son Amour sans faille pour Fabien, arrivé, échoué, débarqué dans sa vie mais qui deviendra son mari et le père d’Aurore. La deuxième, Rouge Sang, racontera la vie meurtrie de celle-ci, partie dans le Sud, en Camargue, aux Saintes-Maries-de-la-Mer...

Après le Vert espérance, le Rouge coquelicot et la Bicyclette bleue de Léonie, Chantal et Camille Raguin n’en finissent pas avec les couleurs de la vie. La leur s’est teintée de rose et ils ont eu très envie de nous faire partager ce bonheur, cet heureux événement qui a fait d’eux des grands-parents comblés. Avec leur talent d’auteurs confirmés mais surtout et toujours avec leur spontanéité, leur générosité ils nous livrent les émotions, les instants de grâce, les craintes aussi que la petite Arielle a engendrés en venant au monde. Ils nous font comprendre le grand privilège qu’ils ont reçu, le fabuleux plaisir d’avoir à transmettre, à donner et celui incomparable de recevoir en échange une tendresse nouvelle toute constructive.