Abonnement
Gunten-Index







MentionsLégales

Pierre-Alain MAYOL


L’écrivain, amoureux de laCorse, connaît bien l’île pour y passer toutes ses vacances depuis trente ans. À la retraite, il y vit désormais quatre mois par an.


La trilogie des mémoires oubliées est une saga atypique au temps du Front Populaire, de la Guerre d'Algérie et des années modernes.


Livres

Valle di Paraso

Trois jours dans l'été

Le tableau bleu

Quel rêve hante Emilie Acquaviva et la pousse à vouloir fuir l'île - la Corse, la maison de son père à Valle di Paraso, paradis au pays des oliviers ? Enfermée dans une « faute » impossible à révéler, Emilie parviendra-t-elle à aller à la mer et à échapper à ce qui la poursuit. Lente descente aux enfers à l'issue inattendue, VALLE DI PARASO décèle la puissance obscure de l'inconscient par des mots jamais anodins, des couleurs jamais innocentes. La Corse d'avant-guerre avec ses coutumes et sa manière de vivre est omniprésente, rude et splendide.

Pendant trois jours, deux hommes vont s’affronter au bord d’un lac du Haut Jura. Ils se sont connus dix ans auparavant à Constantine, appelés de la Guerre d’Algérie. David Norbier retrouve avec angoisse Michel Acquaviva. Michel est en homme le sosie, presque le frère jumeau, de Djamila, l’algérienne qu’il a aimée et ne peut oublier. Djamila assassinée par le FLN pour s’être fiancée à un soldat français. De sa mort, David se sent responsable. Revoir Michel ravive ce « deuil », repose des questions demeurées sans réponse : Pourquoi Michel lui a-t-il présenté Djamila, l’a-t-il quasiment jetée dans ses bras ?

Après la mort de David son père, Mélina Norbier découvre dans son secrétaire un tableau inconnu, rien que bleu, LE TABLEAU BLEU. Qui l’a peint ? Michel Acquaviva, un ami de son père durant la guerre d’Algérie, décédé depuis vingt ans. Mélina partira en Corse à la recherche de ce que fut cet homme dont son père n’a jamais parlé, bien qu’il ait hérité à Valle di Paraso de sa maison et d’un domaine de vignes et d’oliviers. Qu’apprendra Mélina de cet homme secret dont Saveria, la vieille servante des Acquaviva, dira qu’il exerçait une magie sur tout, à tel point « que même la terre, même les pierres, même le sable l’aimaient… » ? Va-t-elle à son tour en tomber amoureuse ?