Abonnement
Gunten-Index





MentionsLégales

Simon KUNTZ

Un roman très court et qu'on lit d'une traite. Simon Kuntz a du talent pour incarner ses personnages et pour dévoiler petit à petit tous les secrets qui les habitent. Jusqu'au drame final.

Je vous conseille ce roman passé totalement inaperçu à sa sortie en janvier 2006. Il y a un univers, une histoire, une écriture soignée et sans esbrouffe. Un premier roman réussi.

Isa


Livres

Les parallèles de Riemann

J’aurais envie de pleurer. Seulement, les larmes chez moi, c’est comme les mots. Elles ne veulent plus sortir. Quand je pleure, ça coule à l’intérieur. Ça fait comme une flaque. Ça noie même pas le bruit qu’il y a dedans. J’entends la douceur et la chaleur de la voix de ma mère. Je n’arrive pas à discerner ses mots. Je plisse les yeux pour mieux la voir. Seulement, il y a trop d’images d’avant… maintenant, j’arrive à la voir un peu mieux. J’aperçois même une larme qui coule sur sa joue. Le bruit s’estompe. Tout devient flou. Il commence même à faire tout noir. Maman a sûrement dû me faire une piqûre.