Abonnement
Gunten-Index







MentionsLégales

Marie-Odile GOUDET


Professeur de Lettres classiques, Sociétaire des Poètes Français, Marie Odile GOUDET a toujours été sensible à la compréhension que les anciens mythes méditerranéens ont eue de la vie humaine, dans ce qu'elle a d'heureux ou de tragique.  Trois romans publiés aux éditions Gunten : "Chronique d'un barbare" (2004), "Khephren" (2007) et "Ligne de Flottaison"


Livres

Chronique d'un Barbare

Ligne de flottaison

Khephren

Marie-Odile raconte comment un éminent philologue Edmond Dulongrais se croyant de plus en plus en retrait, Barbare, est en réalité plus humain, plus sensible que jamais. Un personnage charmeur, un rien cabotin à qui elle donne le rôle de sa vie. Le Barbare est un étranger au sens antique grec et romain que Marie-Odile civilise pour leur plus grand plaisir à tous deux ainsi qu’au nôtre. L’originalité de l’œuvre est le raffinement de son style, son élégance, sa classe, sa rareté. Et malgré elle, malgré sa modestie, Marie-Odile est une romantique.

Après « Chronique d’un Barbare » et « Khephren » Marie-Odile Goudet signe son troisième roman, « La flottaison ». Elle nous revient avec Judith, l’héroïne, qui elle part, quitte tout à la mort de son mari, Harry. Elle se raconte, enfant en Lorraine, puis là sans Harry, sans famille, en Guadeloupe où elle a échoué comme en exil. Elle a tout délaissé, ses propres enfants, ses frères et sœurs emportant sa douleur. Amarrée à l’amitié d’Eudoxie, Judith est déracinée des Vosges de son enfance dont elle est encore toute rosie. Elle surnage, douloureuse mais bien vivante, obligatoirement vivante, trouvant comme il se doit sa ligne de flottaison…

Allongée, immobilisée dans un lit d'hôpital suite à un grave accident de cheval, Estelle déroule la bobine de souvenirs, du dessous de la table où elle se cachait petite au jour où elle était devenue avec abnégation Madame Alphand Antoine. Dans ce couple sans vie comme de ces fleurs sans parfum qu'il lui avait apportées était né un fils Axel dont elle eut peu de nouvelles lorsqu'elle fut rejetée et mise à l'écart par son mari.