Abonnement
Gunten-Index









VideosFripiat



MentionsLégales

Bernard FRIPIAT

Bernard Fripiat est né à Namur le 11 mars 1960. Il obtiendra l’agrégation d’Histoire à l’université de Liège, fréquentera le conservatoire royal de Namur et le théâtre royal des Galeries avant de partir à Paris en juillet 1986.

Il fera carrière en se spécialisant dans la préparation des adultes aux concours d’expression orale et écrite. En 1993, il met au point une méthode d’orthographe fondée sur les problèmes que les adultes rencontrent dans leur vie professionnelle. Parallèlement, il poursuit une carrière de comédien et joue depuis sept ans à Paris, d’auteur dramatique (ses comédies sont jouées en France, en Belgique, en Suisse), de scénariste (auteur de la websérie orthogaffe.com) et de romancier (fondée sur ses connaissances historiques, la dernière série qu’il a écrite avec Catherine Hague rencontre un vif succès).


Livres

Les questions d'Aurélien - Livre I

Mais qui a foutu le bordel dans l'Europe en 814 ?

Les questions d'Aurélien - Livre II

Néron... Et si c'était un brave type ?

L'orthographe

99 trucs pour en rire et la retenir

On peut toujours dire : non !

Le siècle des Pardase

Monstres ordinaires

Théâtre

Le Juge et le Ministre & Les killers

Menacé de mort, un présentateur vedette va devoir se promener dans les méandres de son passé pour retrouver à qui il a fait du tort et qui lui en veut. Que sont devenues ses victimes "médiatiques"? Pour trouver la réponse, il devra piéger une jeune téléspectatrice pour l’amener à enquêter et découvrir les arcanes de ce milieu, accomplissant ainsi un véritable parcours initiatique.

Comédien reconnu, auteur confirmé d’essais et de romans, Bernard Fripiat est passé maître ès caricatures. Daumier les a peintes, Bernard les met en scène. La lumière de son projecteur est impitoyablement crue. A jour frisant, il dévoile l’implacable univers d’une jungle sans frontière. Grâce au talent irrésistible de Bernard on rit beaucoup... jaune.

Dans le livre I, Aurélien, étudiant en doctorat d’histoire et vivant au XXIIème siècle doit faire sa thèse sur les Carolingiens. Afin d’approfondir ses connaissances, il est « transporté » à cette époque en compagnie d’un « cousin Maurice », sorte d’androïde lui servant de mentor. La règle d’or : ne pas intervenir sur le cours de l’Histoire mais juste regarder... Aurélien est trop dissipé. Evidemment, connaissant Catherine et Bernard rien ne va aller comme prévu.

Depuis 20 ans, Bernard Fripiat donne ces trucs en réponse aux interrogations des patrons, assistantes de direction, commerciaux qui s'inscrivent à ses stages d'orthographe. Son but : lutter contre la honte de faire des fautes, pire ennemie de l'apprentissage.

Chaque truc renvoie à un épisode de la série humoristique « Orthogafe.com » accessible sur YouTube, ce qui vous permettra de rire de l'orthographe en famille. Après avoir bien ri, nous cesserons de la regarder comme une montagne infranchissable et la verrons telle qu'elle est : une épine dans le pied. Ce n'est pas grave, mais pour courir, c'est embêtant ! Enlevons l'épine !

Pour nous divertir encore et encore, accompagnons les héros du livre I des questions d’Aurélien que nous connaissons maintenant, revenus de l’an 814 à la mort de Charlemagne, repartis pour la Rome antique défendre Néron, Aurélien donc, l’étudiant en histoire du 22ième siècle, Patrick l’humanoïde, Brune l’esclave sauvée et aimée. Les témoins accusant Néron d’avoir assassiné son frère Britannicus, sa mère Agrippine, son précepteur Sénèque, son épouse Poppée et provoqué l’incendie de Rome sont-ils suffisamment crédibles pour conduire le prévenu devant un jury d’Assises ?

Le 22 novembre 1900, mourait dans la solitude Maître Théophile Pardase accusé de détournement de fonds et abandonné des siens. Décidé à  punir sa famille, il dépose le magot dans un lieu sûr, à charge pour sa postérité de le garder pendant un siècle. Héritera le couple formé par deux de ses descendants directs qui remplira une double condition : être âgé de 27 ans le 22 novembre 2000 et baptiser son enfant Théophile. L'ancêtre croyait à la réincarnation.

Pendant un siècle, la vie des Pardase, condamnés à une folie schizophrénique, sera rythmée par la nécessité de pondre un gosse entre le 21 novembre 1973 et le 22 novembre 1974 et surtout d'empêcher les autres d'exister. L'Histoire de ce 20ème siècle leur offrira bien des occasions de meurtres, bien des raisons de vengeance.

Inévitablement, le loup de La Fontaine triomphe et les petites histoires qui suivent le confirmeront. Mais quelle est la motivation réelle du prédateur ? Bien sûr, il trouve une excuse pour satisfaire son appétit. Mais tous les loups ont-ils vraiment faim ? Celle-ci ne devient-elle pas à son tour un prétexte ? N'est-ce pas la tranquillité voire la joie de vivre de l'agneau qui est insupportable au carnassier ?